Immergée dans le milieu de la vente depuis plus de 25 ans au sein de deux laboratoires pharmaceutiques européens, dont 18 ans à la direction commerciale, j’ai pu développer des compétences commerciales, organisationnelles, managériales et stratégiques à une époque où la quête de la rentabilité se manageait par le bâton et la carotte.

Aujourd’hui, les choses changent, les chiffres parlent d’eux-mêmes :
En France seulement 9% des salariés sont engagés, 65% sont désengagés et pire, 26% sont activement désengagés (étude Gallup)
.

Y-a-t-il un impact des différentes générations sur ces chiffres ?

La génération Y (1979-1994) = VIVRE (loisirs, internet, téléréalité, autodidacte) et la génération Z (1995-2018) = PARTAGE (collaboration, entreprendre, la volonté d’acquérir des compétences) sont très différentes de la génération X dont je fais partie (1966-1978) = AVOIR (équilibre entre famille et emploi).

Cette dimension a-t-elle été prise en compte dans l’organisation des entreprises ?

Autant de faits et de questions qui doivent nous interpeller et susciter des transformations. Que faire ?

Nous sommes tous d’accord que la survie des entreprises passe par le développement d’un CA rentable, engendrant de nouveaux choix stratégiques, de nouveaux process, des transformations organisationnelles et numériques MAIS AUSSI une prise de conscience que l’Humain est au cœur de la performance. C’est pourquoi, de plus en plus de dirigeants s’inspirent de nouveaux modèles d’organisation qui s’adaptent aux nouvelles générations : salariés plus autonomes, plus responsables, l’intelligence collective étant considérée comme la plus belle richesse de l’entreprise. L’objectif est de donner l’envie aux salariés de se lever le matin pour aller travailler, de s’investir et de performer. Pour cela, le dirigeant doit être prêt à lâcher du pouvoir. Il doit fédérer ses équipes autour de valeurs riches en qualités humaines internes comme externes (être responsable et respectueux, avoir la passion du travail, cultiver l’amour du client, enthousiasmer le client…).
Il doit partager sa vision, instaurer la culture de confiance et non de contrôle, utiliser les indicateurs de performance comme outils de décision et non de contrôle.
Il doit aussi s’assurer que tous les freins, petits problèmes liés à la réalisation des tâches de ses salariés soient réglés. Autant de petits chantiers qui peuvent provoquer un nouveau souffle, une nouvelle identité, un gain de performance et une amélioration du bien-être au travail.

C’est pourquoi…

J’ai décidé de créer ma société DC PERF en janvier 2016 en conseil et accompagnement opérationnel spécialisée dans le développement commercial auprès des entreprises afin de proposer une offre sur mesure qui permet de fournir à la fois :

1- des solutions concrètes en développement commercial avec une stratégie définie, des outils et méthodes qui ont fait leurs preuves : LES PROCESS

2- des pistes d’amélioration dans le bien-être au travail touchant à l’organisation, au mode de management, à la formation… : L’HUMAIN

Ces deux champs d’action sont de réels leviers pour gagner en performance.

Elisabeth Farissier 

Dirigeante DC PERF

Image module

Contacter la société DC PERF pour plus de renseignements…

Cliquer sur le lien ci-contre pour nous contacter.

Contactez-nous